Comme il n'y a jamais de monnaie dans les petits kiosco, je récupère un chewing gum !

Bref, tout ça pour parler un peu du Prisamata à Salta. Désolé pour les jours 2 et 3 de mon roadtrip, mais ici entre les problèmes d'ordinateur, de l'impossibilité de lire mes photos et du nombre de gens qui squattent le PC, ce sera pour demain depuis Bs As. Prisamata, asi ¡no prisa! 

Prisamata, un lieu où l'on apprend à se détendre. Tenue par 3 argentins, Renato, Tanke et Fernando. Plus se greffe à cette "coloc" (c'est un peu le genre) El Nacho, un Chilien qui étudie la cuisine et qui le reste du temps squatte la télé. Les gens bougent beaucoup ici, on rencontre souvent du monde le soir et personne en journée, ce qui me permet de glander un peu avec les tenanciers et j'apprends vite, très vite comme ça. Mais c'est aussi de bonnes rencontres comme Perrine, une française qui parle super bien espagnol, en vadrouille pour 6 mois dans le coin, ou encore Ina, allemande pour 3 mois en Amérique du Sud (mais qui parle encore moins bien espagnol que moi, c'est dire... Du coup en Allemand ! Et à ce niveau je commence à l'oublier !) Et puis ça fait du bien de se poser un peu après ce voyage aux milliers de kilomètres. 

Le Prisamata, c'est un premier patio avec l'accueil, et des hamacs... Le bonheur...

Plusieurs chambres donnent sur ce patio, dont celle que j'occupe, puis on passe à la cuisine. Super grande, encore plus qu'à l'appart. Une table gigantesque s'étend au milieu, du coup c'est très convivial d'y manger.

Et rien que pour nous les touristes, de belles cartes de la région ont été peintes sur le mur de la cuisine. (le quadrillage en bas à gauche sur la photo est le plan de Salta, super pratique !)

Vient un second patio (tout est en longueur ici, même le temps!) ouvert (car le premier est couvert par des pales qui peuvent s'ouvrir, génial de voir le ciel de son hamac) avec la table de pingpong, puis enfin le dernier patio avec la Parilla, le coin fumeur. Le vendredi (donc aujourd'hui) c'est repas végétarien, préparé par trois frères et soeur rastas, délicieux ! Le temps passe lentement ici, tranquillement. Et de nouveau j'ai le sentiment de me retrouver dans une coloc. Le maté, la coca, les cigarettes, un peu de sprite et de bière et la journée se passe à merveille.

Je commence sérieusement à prendre le flip du retour... On verra, il me reste encore quelques jours back in Buenos Aires. Finir la boucle, retrouver les amigos y amigas du début, mais avec plus, beaucoup plus d'aisances en espagnol... Les ingrédients prometteurs d'un bon temps !

Bien sûr, les photos arriveront demain en même temps que le reste.

Edit: Les photos sont maintenant en ligne !

Buenos Aires, me (re)voilà !

© 2003 - 2019 kns7.org | Site réalisé et hébergé par KNet Solutions | Plan du site | Contact