Aujourd'hui, rien de prevu en particulier, donc ce sera une petite news sur l'hostel (auberge de jeunesse) dans laquelle j'ai elu domicile pendant mon sejour a Buenos Aires.

C'est un veritable petit coin de paradis, une maison ouverte (au sens propre et figure du terme), avec un patio, des couloirs entre les chambres donnant parfois sur l'exterieur et une ambiance d'auberge espagnole ou chacun amene sa culture, sa musique, sa bouffe... Ça me rapelle des fois le style de l'appartement de Villeurbanne.

Elle est donc tenue par Diego et Pablo, deux artistes qui ont transforme cette vieille batisse peut etre squattee a l'epoque en une auberge agreable et coloree.

Chaque chambre est decoree de peintures et photos, c'est un environnement tres creatif ! Les plafonds y sont tres hauts, a plus de 3m je pense, avec ce sentiment que le faux plafond a ete demonte et on a laisse a nu l'espace entre le faux et le vrai plafond. Ca donne un effet d'espace immense.

Les deux principales pieces de vie sont au centre de l'auberge, l'une en verte un peu salon avec canapes et chaine HIFI (avec un nombre incalculable de CD de musique en tout genre) et l'autre est une piece avec deux tables (dont l'une est un baby foot), c'est la que l'on mange, et passe la majeure partie des soirees a boire des bieres, fumer, ecouter de la musique. Car evidement, cette piece aussi est equipee d'un ampli et de deux enceintes. Ici la musique est reine et non stop. Un vrai regal ! J'oubliais bien sur la tele qui fonctionne pratiquement 24/24, avec principalement... du foot. 

Vient ensuite deux petites salles de bain, rustique mais avec de l'eau chaude, toilettes, lavabo, bref tout confort. Deux chambres sont situees a l'etage superieur, c'est d'ailleurs par ces petits escalier (comme sur la photo) qu'on y accede. Pour vous donner une echelle de taille je ne passe pas en large dans cet escalier, ni en hauteur, donc la contorsion est de mise pour y acceder ! Mais si on y arrive alors on decouvre un acces en hauteur sur le patio et surtout, l'acces au toit plat de la batisse. Un bon petit squatt le soir (c'est la photo avec la verriere ci-dessous).

Un petit mot sur les occupants maintenant.

Tout d'abord, Pablo, toujours par ici, un peu siestard comme tim, tu peux le croiser a 15h avec une coupe de cheveux eclatee, les petits yeux, mais toujours un amical ¡Hola!

David, un colombien ici depuis un certain temps, il reste jusqu'en decembre a Buenos Aires. Un fetard de la premiere heure, qui nous fait regulierement des nuits blanches. Il connait tous les recoins de l'auberge et c'est lui notamment qui m'a montre le toit... On s'entend bien tout les deux, il parle un tres bon anglais, c'est peut etre pour ca d'ailleurs... (Car Pablo ne parle pas un mot d'anglais) C'est avec lui que je sors le soir, il me fait decouvrir la vie nocturne de BA et fait considerablement progresser mon espagnol !

Ensuite on a un petit couple de Tunisiens, qui se sont installe depuis un an ici a Buenos Aires. Ils sont adorables, parlent francais du coup, les premiers “francophones“ que j'ai rencontre ici. Ils logent toujours ici, car pour trouver une location, les garanties sont exorbitantes: Il faut pouvoir garantir sa location avec une propriete familiale dans la ville... Donc pour des expatries, c'est un peu galere. Lui est realisateur de films, cherche du travail ici et elle chante divinement bien et travaille dans une agence de voyage. C'est interessant de pouvoir parler avec eux, j'en apprends beaucoup sur la vie Argentine, du moins a BA.

Puis est arrive depuis deux jours une francaise, Pascaline, de Lorraine, qui fait un tour de l'Amerique du Sud en 6 mois. Elle reste autant de temps que moi sur BA, on a deja passe quelques temps ensemble a visiter. Elle est sympa et parle parfaitement l'espagnol, ce qui est pratique quand je suis en vadrouille avec elle.

Et puis s'ajoutent a ca un artiste Diego, qui commence a travailler sur une expo qui sera presentee le 7 novembre (car j'ai oublie de preciser que la moitie des pieces ne sont pas equipees de lits, mais de spots et de place pour de l'exposition). Il parle un peu anglais et est tres charmant, prend le temps d'expliquer...

Et bien sur, de temps a autre viennent dormir d'autres touristes pour une nuit, principalement francais (merci le routard).

Voila vous savez tout a present, pour parfaire ma description, j'ajoute quelques photos qui seront parlantes:

 

 

 

© 2003 - 2019 kns7.org | Site réalisé et hébergé par KNet Solutions | Plan du site | Contact